Actualités

 

21 mai 2019

13 petites entreprises agricoles témoignent sur les solutions pour réussir à former les salariés

Depuis combien de temps n’avez-vous pas envoyé votre ou vos salariés en formation ? Rencontrez-vous des difficultés pour le faire ? Comment trouver les solutions pour former vos salariés ?

L’enjeu est important.  Il ne se passe pas un jour sans qu’un media n’évoque les difficultés de recrutement subies par les exploitants et entreprises agricoles.
Or, le lien n’est pas toujours fait entre les difficultés de recrutement au quotidien et l’utilité de la formation professionnelle.
Pourtant, la formation professionnelle, quand elle est bien pensée et de qualité, est un levier pour mieux fidéliser les salariés au lieu de les voir partir à la concurrence. Il vaut parfois mieux qualifier les salariés déjà en poste et pas seulement les demandeurs d’emploi et les nouvelles recrues. De plus, face aux risques sectoriels multiples et dans un monde qui change en permanence, le chef de petite exploitation a plus que jamais besoin d’accroître sa rentabilité pour rester dans la course. Il a donc intérêt à avoir des salariés bien formés.

C’est pourquoi le FAFSEA* et son partenaire ANEFA ** - les deux structures étant mandatées par les partenaires sociaux de la CPNE agricole pour cette campagne de communication - ont réalisé une plaquette d’information regroupant des témoignages d’entreprises agricoles.
Télécharger la plaquette >>

Nous avons également filmé ces 13 chefs d’entreprises agricoles autour de 13 freins précis rentrant dans 4 catégories de familles de freins fréquents :

  • Formations peu adaptées aux besoins
  • Manque de temps pour envoyer leurs salariés en formation
  • Eloignement géographique du salarié par rapport aux centres de formation
  • Coût financier trop élevé.

Nous vous invitons à visionner ces vidéos d’un format court d’1 mn 30 et à les partager sur les réseaux sociaux.
Le FAFSEA-OCAPIAT et l’ANEFA remercient vivement les chefs d’entreprises qui ont accepté de témoigner dans ces supports de communication.

*FAFSEA qui devient OCAPIAT* en 2019 : www.ocapiat.fr
**ANEFA :  association en charge de la promotion des métiers agricoles  www.anefa.org

9 mai 2019

9 mai 2019
Journée de l’Europe

logo europe

Dans le cadre de la Journée de l'Europe du 9 mai, le FAFSEA remercie le FSE (Fonds Social Européen) pour les fonds alloués à de nombreuses actions de formation régionales de son réseau.

L’Union européenne est l’association de 27 Etats indépendants ayant décidé de coordonner leur politique.

Instauré par le Traité de Rome, le Fonds social européen (FSE) vise à faciliter la mobilité des travailleurs et l’accès à l’emploi au sein du marché commun grâce à un soutien financier aux programmes de formation professionnelle organisés par les États membres.

Le FSE a globalement 4 champs d’action prioritaires :

  • la formation des salariés,
  • la sécurisation professionnelle (éviter que les personnes ne perdent leur emploi, et permettre leur retour rapide dans l’emploi si elles sont licenciées),
  • l’aide à la création d’entreprises via la formation et le tutorat des chefs d’entreprises et des créateurs ou repreneurs d’entreprises,
  • l’accompagnement des travailleurs en difficulté, c’est-à-dire des personnes qui cumulent des difficultés sociales et professionnelles rendant problématique leur accès à l’emploi.

Pour  la programmation 2014-2020, les objectifs du FSE sont :

  • accompagner vers l’emploi les demandeurs d’emploi et les inactifs, soutenir les mobilités professionnelles et développer l’entrepreneuriat,
  • anticiper les mutations et sécuriser les parcours professionnels ,
  • lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion sociale,
  • investir dans l'éducation et dans la formation professionnelle pour acquérir des compétences et pour l'apprentissage tout au long de la vie,
  • élaborer des politiques globales et pérennes d’inclusion active.

En savoir plus sur le FSE : http://www.fse.gouv.fr/

façade du siège du FAFSEA
© FAFSEA

7 mai 2019

21,8 millions d’euros accordés par OCAPIAT aux CFA : un soutien financier renforcé pour développer l’apprentissage durant cette année de transition

Le 30 avril dernier, le second conseil d’administration d’OCAPIAT a approuvé l’affectation des fonds issus de la professionnalisation aux centres de formation d’apprentis (CFA) candidats. 237 d’entre eux ayant demandé un soutien financier vont pouvoir bénéficier d’un budget de 21 850 000 euros.

Avec la loi du 5 septembre 2018 « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », une nouvelle réforme est entrée en application. Réussir cette dernière suppose un renforcement de nos partenariats dans le cadre du développement de l’Apprentissage.

Le rapprochement du FAFSEA et d’OPCALIM a donné naissance le 1er avril 2019 à un nouvel OPCO : OCAPIAT (opérateur de compétences pour la coopération agricole, l’agriculture, la pêche, l’industrie agroalimentaire et les territoires). Cette transformation permet un élargissement du périmètre en regroupant l’amont et l’aval des filières : les producteurs, les transformateurs et les partenaires territoriaux.

Dans cette année de transition, les partenaires sociaux d’OCAPIAT ont souhaité les rassurer en leur apportant un appui financier conséquent, dans un calendrier serré. L’objectif est double : d’une part, soutenir les formations en alternance en confortant la stabilité financière des CFA. D’autre part, les inciter à développer de nouvelles voies pédagogiques fondées notamment sur la digitalisation.

Pour bénéficier de ce soutien renforcé, les CFA ont dû déposer des candidatures avant le 21 avril 2019. Au total, OCAPIAT a reçu 242 candidatures. Le 24 avril les demandes reçues ont été présentées au comité d’audit. 237 d’entre elles ont été retenues et 5 n’ont pas reçu d’avis favorable.

Les critères utilisés pour retenir les demandes ont été les suivants (avec utilisation de coefficients de pondération) :

  • Proportion d’apprentis liés au champ d’intervention de l’opérateur de compétences OCAPIAT ;
  • Evolution positive du nombre d’apprentis ;
  • Taux d’insertion ;
  • Digitalisation des pratiques ;
  • Formation de publics sensibles (réfugiés, personnes éloignées de l’emploi ou allophones, NEET*, etc)
  • Contribution collaborative aux projets de l’OPCO « Campus Numérique » et « Entreprise virtuelle »
  • Existence d’une comptabilité analytique dans le CFA.

Le 30 avril, les candidatures retenues ont été présentées au second conseil d’administration d’OCAPIAT. Ce dernier a approuvé l’affectation des fonds issus de la professionnalisation aux CFA candidats, à hauteur de 21 850 000 euros.

L‘attribution minimum par CFA est de 10 000 euros.
L’attribution maximum par CFA est de 160 000 euros.
L’attribution moyenne est de 91 922 euros.

Une réponse sera apportée très prochainement aux CFA ayant demandé à bénéficier de ces fonds.
Comme il se doit, les conseils régionaux seront informés avant le 15 mai 2019 des intentions d’affectation aux CFA décidées par les partenaires sociaux d’OCAPIAT.

* NEET signifie Not in Education, Employment or Training (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire). Classification sociale d'une certaine catégorie de personnes inactives. Au départ, c'est une classification négative qui comprend les personnes âgées entre 15 et 29 ans et qui sont sorties du système scolaire. Elle désigne maintenant des individus introvertis, souvent des hommes, qui ne sont pas insérés dans le système éducatif et qui sont coupés de toute vie sociale ou renfermés sur eux-mêmes. Public prioritaire prévu dans le PIC.

Télécharger le communiqué de presse >>

4 avril 2019

En 2019, le FAFSEA agit en nom et pour le compte d’OCAPIAT

Le 1er avril 2019, le FAFSEA s’est rapproché d’OPCALIM dans une logique de filières cohérentes avec les secteurs déjà couverts par le FAFSEA.
OCAPIAT est votre nouvel opérateur de compétences agréé par les pouvoirs publics depuis le 29 mars 2019 (arrêté publié au journal officiel du 31 mars 2019).
Le FAFSEA agit au nom d’OCAPIAT jusqu’au 31.12.2019 et vos contacts habituels continuent d’être vos interlocuteurs.

Le premier conseil d’administration d’OCAPIAT a élu son Bureau (lire communiqué de presse) 
ainsi que son directeur général, Jonathan Emsellem (lire communiqué de presse) également directeur général du FAFSEA.

Découvrez les secteurs relevant d’OCAPIAT sur le site provisoire www.ocapiat.fr
En savoir plus sur OCAPIAT dans l'espace FAFSEA > L'essentiel du FAFSEA >