AEF* Maintien dans l'Emploi

Entreprises de moins de 11 salariés - tous secteurs

 

Pour surmonter les effets de circonstances exceptionnelles (difficultés économiques, sinistres, intempéries…) le Fafsea aide les entreprises de moins de 11 salariés à former leurs salariés.
Comment ça marche ?

L’objectif ?

Permettre aux entreprises de former leurs salariés pendant les périodes d’inactivité engendrées par des circonstances exceptionnelles ou des crises économiques au niveau de leur filière (intempéries, sinistres, difficultés d’approvisionnement…).

Le principe ?

La formation professionnelle est assurée en interne dans l’entreprise, encadrée par l’accompagnement d’un prestataire qui définit le projet de formation des salariés concernés avec l’employeur, le suit et l’évalue individuellement. Des aides financières sont dégagées en faveur de l’entreprise. Elles interviennent à plusieurs niveaux (voir "Déroulement").

Les entreprises concernées ?

L’AEF Maintien dans l’emploi s’adresse uniquement aux entreprises volontaires de moins de 11 salariés, relevant du Fafsea.

Statut du ou des salariés bénéficiaires  ?

Les salariés concernés doivent être en CDI. L’AEF Maintien dans l’emploi est par ailleurs compatible avec les mesures financières liées au chômage partiel ou toute autre aide.

Les aides financières du Fafsea
  • 2 000 € : prise en charge des « frais liés au projet ».
  • 1 400 € : prise en charge d’un prestataire référencé par le Fafsea, chargé de l’accompagnement de l’entreprise (définition, suivi et évaluation du projet de formation).
  • 2 300 € : prise en charge des salaires par entreprise.
  • 1 000 € : prise en charge du temps passé par l’employeur ou un de ses salariés pour assurer la formation en interne pour 200 heures.

Une avance de 2 010 €

Cette avance de trésorerie de 30 % est versée à l’entreprise dès réception d’une copie du contrat avec le prestataire et du PIF.

Un solde de 4 690 € versé à l’entreprise

Ce solde est versé à l’issue de la formation, sur présentation de l’évaluation figurant sur le PIF, accompagné des feuilles d’émargement.

Une participation de l’employeur

En contrepartie, l’entreprise s’engage à verser un effort de participation à hauteur de 55 % du projet, conformément au principe de l’AEF (Accompagnement de l’effort de formation).

Déroulement
  1. Je contacte la Délégation Territoriale du Fafsea de ma région, puis je choisis, après accord du Fafsea, un prestataire impérativement référencé par le Fafsea (listes de prestataires agréés dans vortre région disponible dans l'espace Le FAFSEA en région >>). Je construis avec celui-ci le projet de formation (PIF*), en présence de chaque salarié concerné.
  2. Le prestataire s’occupe de toute la partie administrative avec le Fafsea.
  3. Je reçois une avance de 2 010 € nets de taxes.
  4. Je mets en œuvre la formation en interne sur une activité qui peut se réaliser en entreprise.
  5. A l’issue de la formation, le prestataire adresse au Fafsea le PIF avec l’évaluation, les feuilles d’émargement et sa facture. Le salarié reçoit son propre PIF final (bilan).
  6. Le Fafsea me règle le solde de l’opération soit 4 690 € nets de taxes.
  7. Le Fafsea encaisse ma participation au projet de 3 685 € nets de taxes.

*PIF : Protocole individuel de formation